[1M d'années av. JC-120 000 ans av. JC] L'arrivée de l'homme sur le territoire Bourguignon

Publié le par Histoire de la Bourgogne



Nous sommes au Paléolithique inférieur. Cette époque constitue la plus longue et la plus ancienne des périodes de la préhistoire. L'Homo-Antecessor entre en Europe alors que l'Homo-Erectus file en Asie. L'Home-Antecessor est le descendant direct de l'Homo-Ergaster, lui-même cousin de l'Homo-Habilis. Tout deux descendent des Australopithèques. Vous suivez?

Revenons à nos moutons avec l'Homo-Antecessor. Il conquiert toute l'Europe Méridionale. Son descandant, l'Homo-Heidelbergensis va plus loin. Il remonte vers le Nord à partir de 600 000 av. JC. Il pénètre sur le territoire actuel de la Bourgogne vers 200 000 av. JC. L'Homo-Heidelbergensis (photo) est alors plus évolué que l'Homo-Erectus qui migre toujours en Asie. Il a un cerveau plus gros, de plus petites dents, une mâchoire moins puissante mais plus allongée, des arcades sourcilières plus petites et un front plus élevé. Il est une avancée vers l'Homo-Sapiens.

Mais l'Homo-Heidelbergensis était un grand chasseur. Il n'hésitait pas à s'attaquer au gros gibier comme par exemple l'ours alors présent sur les terres de l'actuelle Bourgogne. Mais certains individus de cette espèce étaient encore cannibales et les affrontements étaient nombreux entre les différentes tribus d'Homo-Heidelbergensis. Malgré le fait de parler un langage rudimentaire, il était différent pour chaque tribu ou famille. D'où une difficulté pour se comprendre. L'Homo-Heidelbergensis chassait ou se battait avec des épieux qui pouvaient atteindre 2m50!!! La pointe était souvent un biface (les bords coupent et sont de plus en plus fin lorsque l'on approche de l'extrémité) ou un hachereau (extrémité pointue et coupante, réalisée grâce à des éclats). Tout comme les outils en silex, ils étaient réalisés grâce aux retouchoirs (des os utilisés pour tailler la pierre).

En Bourgogne à cette époque, hormis les ours des cavernes, on trouve aussi des rhinocéros, des mammouths et le terrible lion des cavernes, le plus gros félin de tout les temps (3m50 de long!!!!). Malgré tout, les Homo-Heidelbergensis s'installent dans la future Bourgogne, en particulier dans les grottes d'Azé (présence de nombreux squelettes d'animaux chassés à l'époque, voir photo ci-dessous) et d'Arcy-sur-Cure. A cette époque, l'Homo-Heidelbergensis se contente de rester à l'entrée des grottes qui servent juste d'abri sous roche.




Entre 250 000 av. JC et 200 000 av. JC, l'Homo-Heidelbergensis laisse place à son descendant: l'Homme de Néandertal (voir photo en dessous). Cette espèce d'Homme fait à peu près la taille de l'Homme actuel, mais il est beaucoup plus robuste! Son front est fuyant, son menton inexistant, il est souvent roux et a une peau très blanche. Par rapport à ses ancêtres, son cerveau a encore grossi et ses dents sont plus petites. Il est le premier homme (avec l'Homo-Sapiens) à être vraiment doué de parole! Désormais, on enterre ses morts et on garde son cuir chevelu. Cet excellent chasseur n'est plus cannibale et découvre même l'art: collecte de fossiles ou minéraux rares, peintures d'ocre sur le corps, dessins (traits ou formes géométriques) sur pierres et ossements.

http://medias.francetv.fr/bibl/url_images/2005/06/22/image_11745789.jpg

Les prochaines générations d'Homo-Préhistoricus-Bourguignon (belle invention non?) passent par ces excellents chasseurs (cheval, rennes, bisons ou aurochs).

Publié dans Préhistoire

Commenter cet article