[53 av. JC-52 av. JC] La mort d'Acco réveille Vercingétorix

Publié le par Histoire de la Bourgogne

http://www.theatrum-belli.com/album/les_grands_soldats/jules_cesar.3.jpgDe l’autre côté du Rhin, Jules César (photo) vient d’exterminer les Eburons, peuple de Gaule Belgique. Ambiorix, leur chef échappe au massacre. Les Romains ont de leur côté perdus deux cohortes. César part à Durocortorum (actuelle Reims) pour convoquer une Assemblée des Gaules. Il y est décidé de condamner les révoltes des Carnutes qui occupaient l’actuelle Bretagne et les Sénons qui occupaient l’Yonne. Acco, chef Sénon et de la révolte Gauloise, est exécuté. Mais le chef Sénon était un chef respecté bien au-delà de son peuple. Cette exécution sonne la révolte d’encore bien plus de peuples contre les Romains.


Vercingétorix (photo du dessous), jeune noble, décide de lever le sien, les Arvernes. Les Sénons et d’autres peuples Gaulois comme les Parisii, Pictons, Cadurques, Turones, Aulerques, Lémovices et Andes désignent eux aussi Vercingétorix comme chef de guerre. Les Bituriges, client Eduen se joignent également à la révolte. Jules César, en passant par l’Helvétie rejoint ses légions à Agedincum (Sens) qui est aux frontières du pays Arvernes. Vercingétorix de son côté cherche à rallier les Eduens à sa cause, ou au moins à les rendre neutre. Ces derniers sont en effet le seul peuple Gaulois à encore résister au chef Arvernes. Mais c’est sans résultat. Il se rend devant un oppidum Boïen, Gorgobina (Sancerre) et les attaque tout en sachant que ce peuple Gaulois est un vassal des Eduens. Le principal peuple Bourguignon signe des pactes avec les Romains pour les aider au niveau de la logistique. Pourtant, Jules César a hésité à leur venir en aide, mais par peur de les voir se retourner contre lui, il se décide à les aider. Il marche ensuite sur Vellaunodunum, ville des Sénon, qu’il capture en trois jours. Jules César veut ensuite marcher sur les Bituriges mais en arrivant sur Niviodunum (Nevers actuelle), on lui livre la ville. Ce sera de courte durée car les habitants se révoltent lorsqu’ils apprennent l’arrivée de la cavalerie de Vercingétorix. Les Romains plient mais attendent le renfort de 600 cavaliers Germains qui finiront par arriver. Avec ces derniers, Jules César l’emporte et Noviodunum se soumet au général Romain. Il décide de continuer à avancer et de marcher sur Avaricum (Bourges), seule grande ville Biturige épargnée par Vercingétorix qui en a brulé vingt autres. Peu aidé par les Eduens au niveau du ravitaillement, les Romains manquent de vivres mais décident d’attaquer un jour de pluie battante. Cette attaque surprise déstabilise les Gaulois qui cèdent. 39 200 sur les 40 000 habitants de la ville sont massacrés par les Romains. Jules César se sert d’Avaricum pour installer son armée.

 

http://ecthoren.edres74.net/IMG/jpg/vercingetorix1_1.jpg

 

Mais chez les Eduens, la guerre civile menace… L’avenir de ce peuple va changer et c’est le thème de mon prochain article.

Publié dans L'époque Gauloise

Commenter cet article