[58 av. JC-54 av. JC] Acco sonne la révolte des Sénons

Publié le par Histoire de la Bourgogne

http://storage.canalblog.com/03/02/260110/17856085.jpgDans la Gaule Belgique, on commence à gronder. Les différents peuples veulent que les Romains rentrent chez eux.  Ils ne souhaitent pas que Rome s'attaque à eux une fois le reste de la Gaule sans danger. De plus, des peuples Gaulois chez qui les Romains se sont installés soutiennent cette révolte. Les Belges s'unissent et forment une armée de 306 000 hommes ajoutés aux 40 000 Germains qui souhaitent faire partie de la révolte. Seuls les Rèmes font bande à part et se mettent du côté Romain.

 

César revient à Vesontio et envoie une armée d'Eduens ravager les terres ennemies. César et les Belges s'affrontent dans ce que l'on appelle la Bataille de l'Aisne. Mais les Belges ne réussissant pas à prendre le camp de base Romain ou à leur couper le ravitaillement décident de rentrer chez eux, surtout qu'ils viennent d'apprendre que les Eduens faisaient des ravages. César en profite et fait massacrer une bonne partie de l'armée Belge.

 

Il commence alors sa marche sur la Belgique. Lorsqu'il conquiert Bratustantium (actuelle Beauvais), Diviciacos (image en début d'article) demande de garder la vie sauve des Bellovaques. Ces derniers sont des alliés des Eduens et pour Diviciacos, ils ont été trompés par leurs chefs, ce qui a provoqué leur révolte. Jules César, par amitié pour le chef Eduen, accepte de leur laisser la vie en échange de 600 otages et de leur soumission.

 

A la suite de ces évènements, Jules César finit de conquérir la Belgique et s'attaque à la côte Atlantique, aux Alpes, à la Bretagne (actuelle Grande-Bretagne) et aux régions Outre-Rhin. Chaque territoire sera soumis malgré les nombreuses révoltes, surtout Gauloises. Quelques peuples de Gaule se sont en effet unis pour repousser l'envahisseur. Jules César réunis plus de troupes qu'il n'en avait jusque là pour "punir" ceux qui se révoltent. Les Eburons, Trévires, Nerviens, Atuatuques, Ménapiens et Carnutes sont rejoints par les Sénons, peuple du nord-ouest de l'actuelle Bourgogne, en 53 avant Jésus-Christ. Jules César soumet les Nerviens et organise une assemblée des Gaules comme chaque printemps depuis que les Romains ont débutés la guerre des Gaules. Mais Sénons, Trévires et Carnutes ne s'y rendent pas. Ces trois peuples se sont unis sous le commandement d'Acco (image ci-dessous), un Sénon qui est le principal acteur de la révolte de son peuple.

 

http://www.theatrum-belli.com/images/medium_CeltNob_WarriorCeltWar.2.jpg

 

L'assemblée des Gaules étant organisée à Lutèce (actuelle Paris), Jules César est à la frontière du pays Sénon. En Avril, il attaque Acco et son peuple. La victoire est Romaine et Acco est fait prisonnier. A la demande des Eduens, le peuple Sénon est gracié, en échange de 100 otages et de sa soumission.

Jules César repart conquérir les terres qui se situent derrière le Rhin et lutter contre les Eburons.

 

 

Mais à son retour, victorieux, César va faire un acte qui provoquera le soulèvement général de la Gaule. C'est le thème de mon prochain article.

Publié dans L'époque Gauloise

Commenter cet article