[200 av. JC-65 av. JC] Bibracte, capitale des Eduens

Publié le par Histoire de la Bourgogne

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/bb/Bibracte_Porte_Rebout.jpgDepuis le Néolithique qui débute en 5500 avant Jésus-Christ, le Mont Beuvray, qui va accueillir la future Bibracte, est déjà occupée par des habitants. Mais l'oppidum n'est fondé que lors du IIe siècle avant Jésus-Christ.

Bibracte est nommée ainsi en l'honneur de la déesse qui porte le même nom.

 

L'oppidum Eduens est formé d'un rempart extérieur (photo en début d'article) qui protège une surface de 200 hectares. Entre 5 000 et 10 000 habitants vivaient sur cette surface. Mais avec le temps, la ville fut rétrécie et un rempart intérieur (et donc plus petit que le premier) fut construit avec les matériaux du rempart extérieur. Bibracte est passé de 200 à 135 hectares, ce qui donne tout de même 5km de remparts. Ce mur intérieur fut rénové cinq fois par les Eduens. D'une hauteur de 5 mètres, il était précédé d'un fossé de 10 mètres de large et 4 mètres de profondeur!

Une quinzaine de portes étaient étalées sur les remparts. Entre les deux remparts se trouvait une nécropole exclusivement réservée aux familles aristocrates. Une autre nécropole (d'1,5 hectares!!) était à disposition du peuple et 70 enclos funéraires étaient disponibles. Les défunts étaient incinérés.

 

Bibracte jouait un rôle primordial au niveau du commerce Celte. Les Eduens étant alliés des Romains, le commerce allait bon train entre les deux peuples. Mais plus encore, grâce à l'emplacement stratégique de l'oppidum, les Eduens contrôlaient les trois grandes routes commerciales qui passaient à proximité: la Saône, la Loire et l'Allier. Il fallait ainsi passer ici pour joindre le Rhône et la Seine. Cette proximité et l'importance de cette voie fluviale a donné l'idée aux Eduens de taxer les produits qui passaient sur leur territoire. Ainsi, le peuple et Bibracte s'enrichissaient. Tout le monde payait sous peine de ne pas voir sa marchandise arriver et en conséquence de perdre une source de revenu.

 

 

Bibracte, en tant que capitale, abritait le gouvernement local. Un sénat, composé d'un membre de chaque famille aristocrate Eduenne, existait. Les druides font aussi partie de la vie politique puisqu'ils forment un conseil, et certains sont chefs militaires. Et puis, ce conseil druidique a pour tâche d'élire publiquement le vergobret, chef des Eduens. Mais celui-ci n'était élu que pour une petite année. Il ne pouvait diriger les troupes militaires en dehors du territoire car avait l'interdiction d'en sortir. Malgré tout, il pouvait utiliser son droit judiciaire pour des citoyens sur lesquels il avait le droit de vie ou de mort...

En ce qui concerne les tâches administratives, ce sont les druides qui y sont affectés et rédigeaient le tout en alphabet Grec.

 

 

 

Bibracte avait aussi une importance artisanale. Des mines d'extraction ont vu le jour sur les massifs des environs. L'étain, le fer et l'or étaient recherchés. Les ateliers de fonte des métaux se trouvaient à l'extérieur de l'oppidum. Une fois la transformation du métal réussi, celui-ci était envoyé aux ateliers de la puissante cité.

Un quartier de la ville était entièrement réservé aux ateliers.

 

Au centre de la rue principale se trouvait un bassin en granit rose (photo ci-dessous). Son orientation est étudiée car elle correspond au lever du soleil lors du solstice d'hiver et au coucher du soleil pour le solstice d'été. Sa construction fut confiée à des étrangers de la côte Méditerranéenne.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/00/Monumental_Basin_in_Bibracte.jpg/800px-Monumental_Basin_in_Bibracte.jpg

 

Le quartier du bassin était aussi celui des caves où l'on entreposait les céréales (dont les récoltes Eduennes) et les vins Méditerranéens.

 

 

Autre quartier, plus original celui-ci, le quartier des cultes. Celtique entre autres avec un nemeton d'un hectare au sommet du Mont Beuvray. Dans cet endroit, les druides effectuaient des sacrifices d'animaux (ou de prisonniers de guerre plus rarement). Ce lieu de culte était entouré d'une palissade et d'un fossé. Cinq fontaines (photos du dessous) et une dizaine de sources étaient éparpillées à travers Bibracte. Dans certaines, des pièces ou ex-voto étaient jetés. Certaines, comme la fontaine Saint-Pierre avaient des vertus purificatrices et curatives.

 

http://lh4.ggpht.com/_1q694cGfknc/R2C-7f2qSbI/AAAAAAAAEBU/rqG9-M0wEnI/_L+1+Bibracte+Fontaine+St.Pierre.jpg

 

Bibracte était donc une cité riche, une capitale et une puissance commerciale sans comparaison possible avec ce qu'il se faisait ailleurs en Gaule. Elle a fait la puissance des Eduens et le fait que les Romains soient alliés à ce peuple Gaulois a permis à la ville de régner en maître sur la région.

 

 

Mais Bibracte va connaître des heures plus difficiles avec la guerre qui va opposer Eduens et Séquanes puis Helvètes. Ce sera le thème de mon prochain article.

Publié dans L'époque Gauloise

Commenter cet article