[2 500 av. JC-1 800 av. JC] Cuivre et céramique cordée

Publié le par Histoire de la Bourgogne

L'or et l'argent sont déjà connus des populations préhistoriques en Bourgogne. Mais, ces matériaux ne sont utilisés que pour les parures! Mais vers 2 300 av. JC, des populations venues de l'actuelle Allemagne amènent quelque chose de nouveau: le cuivre! C'est à la fois un progrès et non. En effet, le cuivre est travaillé (martelé, fondu et moulé à 1000°) pour fabriquer des poignards à soie ou des alênes (outil dont on se sert pour travailler le cuir). Mais l'utilisation du cuivre s'arrête à peu près là car pour le recueillir à l'état naturel, l'Homme fait face à de faibles quantités. La pierre reste la matière première de l'époque! Les productions lithiques de l'époque sont plus fines encore qu'au néolithique et la retouche par pression plus élaborée.


En Bourgogne, on note une nouveauté dans la poterie: la céramique cordée (photo au début de l'article)! Les populations venues de l'Allemagne amène cette nouveauté avec le cuivre. Cette technique consiste à imprimer la marque d'une cordelette sur l'argile crue. Une fois chauffée, le pot garde cette marque!


Avec cette poterie, les populations amènent aussi leur culture. Ce sont surtout des éleveurs de chevaux nomades. Ils font découvrir aux peuples du territoire Bourguignon la roue et l'araire (photo ci-dessus) qui va bien-sûr avec les boeufs de labour, nouveauté là aussi.

L'arrivée du cuivre et la céramique cordée est le résultat des nombreuses migrations de l'époque mais aussi des rencontres entre les différents peuples ou sur les routes commerciales. La culture cordée est uniquement présente en Bourgogne du Nord-Est et dans les Vosges, en ce qui concerne l'actuel territoire Français.



Les migrations continuent et font évoluer les peuples du territoire Bourguignons! Mais cette fois-ci, les peuples ne viendront plus du territoire Allemand...

Publié dans Préhistoire

Commenter cet article